retour

Les Livrets Baroques

 

 

Academie Royalle de Musique

  • les compositeurs François:
  • les compositeurs Estrangers:

Chronologie des Oeuvres

 

 

 

Résolution d'écran recommandée
1366 x 768

retour

Prima la musica, poi la parola !

Ou bien l'inverse. Peu importe !

 

Paroles et musique sont les deux ingrédients indispensables dont une mystérieuse alchimie a donné naissance à l'opéra, à l'oratorio, à la cantate, à tout l'art vocal.
Mais si nul dictionnaire n'est nécessaire pour bien entendre la musique, il n'en est pas de même du texte. N'avez-vous jamais regretté, à l'écoute d'un opéra ou d'un oratorio, de ne pas « comprendre ce qui se passe » ?
Pour cela, il faudrait que les livrets soient disponibles en français, ce qui est de moins en moins souvent le cas.

 

Notre belle langue, qui dominait l'Europe au XVIIe et XVIIIe siècles - Händel et Telemann correspondaient en français ! - est de plus en plus délaissée par les éditeurs qui ne se donnent plus la peine de traduire les livrets.

 

C'est pour combler ce manque que les animateurs des sites Opéra baroque et Oratorios baroques se sont associés pour créer le site «livretsbaroques.fr», avec l'ambition de mettre à la disposition de tous, en français, les livrets et les didascalies d'un maximum d'œuvres vocales de la période baroque, qu'il s'agisse d'œuvres originales ou de traductions.

La tâche est immense, et «livretsbaroques.fr» a besoin de vous.
Vous souhaitez participer à cette aventure baroque, en collectant et/ou en traduisant en français des livrets d'opéra, d'oratorios, de cantates ? Écrivez-nous !

La tâche est immense, mais exaltante. Elle le sera d'autant plus que nous serons nombreux à la partager.

 

 

 

 

le dernier numéro

avec entre autre:

- Les Chirurgiens du Roi
- Les musées des Carosses

L'Ire

Le redoutable Sagitaire
Me fournit les feux & les dards.
Que d'un mouvement volontaire,
I'eslance de mes fiers regards.

Il n'est point de force assez grande
Contre la Hache de ma main,
Ny point d'homme qui n'aprehande
L'Ire que ie couve en mon sein.

Par elle ie seme ma Guerre,
I'entretiens la Rebellion.
I'esclatte comme le Tonnerre
Et fais plus de peur qu'un Lion.

Ajouts des mois précédents
Ajouts de Novembre
  • samedi 1 novembre 2014
  •  
  •  
  • Cantates, Johann Kuhnau
  •  
  •  
  • Cantates, Joseph Martin Kraus
  •  
  •  
  • Cantates, Gottfried August Homilius

 

visiteurs à ce jour

  • oeuvres
  • Françoises
  • Estrangeres

  • Airs
  • Ballets
  • Cantates
  • Divertissements
  • Madrigaux
  • Opéras
  • Oratorios
  • Pastorales
  • Sérénades
  • Tragédies en Musique
  • 2567
  • 456
  • 523
  • 109
  •  
  •  
  • 16
  • 59
  • 1
  • 119
  • 84
  •  
  • 314
  • 3
  • 570
  • 140
  • 106
  • 1
  • 19
  •  

  • Total SANS les Airs
  • 1283
  • 1153

  • Total général
  • 3668
  • 1237

  • Livrets
  • 495
  • 306

mettre livretsbaroques.fr dans vos favoris
vous souhaitez

  • © livretsbaroques.fr 2010-2014
  •  
  • - obtenir un renseignement
  • - demander une traduction
  • - proposer une traduction
  • - ou simplement nous parler
  •  
  •  
  • écrivez-nous !


Mozilla Firefox - Google Chrome
Résolution d'écran recommandée
1366 x 768